Logistique pour tous.fr

La connaissance à portée de clic !

BOM? … vous avez bien dit BOM? Introduisons donc cette notion !

BoomIl est vrai que l’abréviation «BOOM» symbolise le bruit d’un choc dans le monde de la bande dessinée … mais en entreprise le terme «BOM»  a une tout autre signification…

Le «BOM» est donc une abréviation de «Bill Of Material» (en français nous parlerons de nomenclature produit). Ce document est je cite:

« A listing of all the subassemblies, intermediates, parts, and raw materials that go into making the parent assembly showing the quantities of each required to make an assembly »

Source APICS

En d’autres termes ce document va regrouper l’ensemble des éléments nécessaires pour fabriquer un produit. Aujourd’hui nous allons donc voir ensemble quelles sont les caractéristiques d’un «Bill Of Material» et, comment il fonctionne.

À la découverte d’un «BOM»…

Le «Bill Of Material» va donc être le squelette d’un produit. Souvent représenté sous la forme d’un arbre Product tree»), il permet à toute personne de connaitre rapidement les composants, sous-ensembles ou matières premières utilisées. De plus, il permet de retracer sous forme de schéma l’ordre d’utilisation des différents composants et de connaitre les quantités nécessaires à la fabrication d’un produit donné.

Bill of Material

Principes de base

Le «Bill Of Material» suivra des principes bien précis:

  • Il regroupera l’ensemble des éléments nécessaires à la fabrication d’un produit.
  • Chaque composant, sous-ensemble et matière première sera identifié grâce à un code produit (il est possible de retrouver ce même item dans différents «Bill Of Material» mais, toujours sous la même codification).
  • Chaque variante de produit décrite dans un «Bill Of Material» devra être identifiée par un code produit spécifique (voir exemple ci-dessous).

 Exemple: L’entreprise X fabrique des lampes de bureau. La gamme « Xeria » regroupe des produits techniquement semblables mais dans des coloris différents. Le « Xeria » Bleu aura le code produit 605334, le « Xeria » rouge aura lui le code 605332 tandis que le « Xeria » noir aura le code 605331.

 Allez plu loin au sujet de la représentation «graphique» d’un «Bill Of Material»

Le «Bill Of Material» peut être représenté sous différentes formes, l’arborescence est une forme courante, néanmoins  il est aussi courant de le retrouver sous forme de table (voir ci-dessous une formalisation sous SAP).

Bill of Material on SAP

2°) Le «Bill Of Materials»… la colonne vertébrale du…. MRP !

Dans un système d’informations ou la planification et la gestion des besoins est automatisé (type MRP), le  «Bill Of Material» tient une place prépondérante.

Pourquoi me direz-vous ? Eh bien, si vous avez l’ensemble de vos nomenclatures qui sont correctement paramétrées dans votre système, il vous suffira d’avoir les commandes fermes des clients pour calculer l’ensemble des composants nécessaires et ainsi générer vos différents plannings de fabrication/approvisionnements. Vos équipes n’auront plus qu’à vérifier l’exactitude des propositions faites par le système et, à passer les commandes/ordres de fabrications nécessaires.

Cette automatisation vous fera gagner un temps précieux si vous gérez un nombre important de références ou encore, si vous avez un carnet de commande conséquent. Il est clair qu’un artisan n’aura nul besoin d’un système avec un tel niveau de sophistication, mais une PME ne pourra plus à partir d’un certain volume de production se contenter d’une gestion Excel de sa planification des besoins.

Incoming search terms:

  • bill of material en français

2 Comments

  1. Bonjour, pour les nomenclatures complexes (industrie automobile) il existe 2 niveaux :
    la nomenclature haute qui définie le véhicule de manière globale, puis une nomenclature basse qui définie de façon très précise les caractéristiques de la voiture à produire. Sans ces 2 niveaux la diversité liée à ce type d’industrie serait difficilement gérable.
    Cordialement
    Philippe

  2. Vincent Criton

    30 novembre 2013 at 17 h 35 min

    Bonjour,

    Merci pour cet apport de qualité.
    Suite à votre commentaire, j’ai une question qui me viens à l’esprit. Comment s’opère le switch d’un niveau de nomenclature à l’autre ?
    De ce que vous dites, il s’avère que la partie haute serait pour l’ensemble des composants dit standards et la partie basse pour le spécifique. Cela veut surement dire qu’il y a des règles de gestion spécifiques?

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*