Logistique pour tous.fr

La connaissance à portée de clic !

La loi de Pareto et son application en gestion des stocks

SurstockI°) L’analyse ABC

Un gestionnaire de stock a souvent à gérer plusieurs milliers de références en même temps. Parmi celles-ci, certains produits sont plus importants que d’autres et nécessitent donc une attention toute particulière. Segmenter son stock permet de fournir au gestionnaire un classement des références normalisé selon les critères souhaités. Cela permet d’adapter et d’optimiser la gestion de chaque produit en fonction de son importance relative.

L’outil largement utilisé et reconnu pour classifier les stocks est l’analyse ABC appelé aussi règle des 80/20 ou loi de Pareto[1]. Cette analyse est une méthode de classification mise au point au 19ème siècle et qui permet de classer les données analysées en trois catégories :

  • La classe A représente 80 % de la valeur analysée et correspond à 20 % du nombre de références.
  • La classe B représente 15 % de la valeur analysée et correspond à 30 % du nombre de références.
  • La classe C représente 5 % de la valeur analysée et correspond à 50 % du nombre de références.

Le critère d’analyse le plus souvent utilisé pour un Pareto est la valeur en fonction du nombre d’éléments.

Si vous souhaitez avoir un exemple pour illustrer mes propos, je vous conseille de consulter l’exercice suivant: http://logistique.larmesblanches.com/abcexo.shtml

 

II°) Aller plus loin.. , l’analyse ABC/FMR

Du fait du caractère de plus en plus stratégique des stocks, une simple analyse ABC ne se révèle plus assez adaptée. Une des problématiques mise en lumière par ce constat est que le gestionnaire ne sait pas si le volume consommé sur la période l’a été en une fois ou en plusieurs fois.

La fréquence de consommation est un paramètre important pour bâtir au mieux une stratégie de stockage des matières car un produit dont le nombre de consommations est important aura plus intérêt à être entreposé au plus près du lieu d’utilisation pour éviter des déplacements importants.

Pour pallier ce problème, une analyse à été mise en place afin de permettre de coupler valorisation des consommations et fréquence d’utilisation. Cette analyse se nomme « Analyse ABC/FMR ».   L’analyse FMR aura donc le même fonctionnement que l’analyse ABC à savoir :

  • La Classe F pour « Fréquemment consommé » ce qui correspond à 80% du nombre de consommations pour 20% de références.
  • La Classe M pour « Moyennement consommé » ce qui correspond à  15% du nombre de consommations 30 % des références.
  • La Classe R pour « Rarement consommé » ce qui correspond à  5% du nombre de consommations pour 50% des références.

Là où un changement intervient, c’est une fois le classement des données fait pour chaque analyse. En effet, le gestionnaire va devoir faire un rapprochement des résultats comme ci-dessous :

80 % du nombre de consommations

15 % du nombre de consommations

5 % du nombre de consommations

Classe

F

M

R

80 % de la valeur des consommations

A

AF

AM

AR

15 % de la valeur des consommations

B

BF

BM

BR

5 % de la valeur des consommations

C

CF

CM

CR

La classification ABC/FMR va permettre au gestionnaire de déterminer 9 catégories de produits (d’AF à CR). De ces 9 catégories nous allons pouvoir déterminer 4 « groupes stratégiques » :

  • Le groupe 1 (AF / AM / BF / BM) : ces produits représentent un enjeu important du fait de leurs coûts ainsi que de la fréquence de consommation.
  • Le groupe 2 (AR / BR) : là nous avons deux classes qui ont un gros impact financier pour l’entreprise mais qui ne représentent qu’un faible nombre de consommations.
  • Le groupe 3 (CF / CM) : représentent des articles peu onéreux pour l’entreprise mais tournant rapidement.
  • Le groupe 4 (CR) : cette classe correspond aux articles peu onéreux et peu utilisés.

La répartition des produits évoluant, il est important de calculer celle-ci régulièrement.

Réaliser une analyse ABC/FMR permet donc au gestionnaire de stock d’avoir une idée plus précise de l’importance relative de ses références.

Cet outil peut être utilisé avec des critères très variés. A vous de savoir ce que vous voulez mettre en évidence… 😉


[1] Du nom de son créateur l’italien Vilfredo Pareto, cette loi à mis en lumière qu’en général 80% des effets sont le fruit de 20% des causes.

Incoming search terms:

  • Interpretation des resultats d\analyses 20/80 et ABC
  • loi de pareto méthode abc définition
  • methode A B C 20/20

5 Comments

  1. Bonjour,

    Dans le cadre d’un projet de réduction de stock dans mon entreprise je suis très intéressé par l’analyse ABC/FMR. Plutôt habitué à travailler avec la méthode ABC j’avoue que le FMR m’est totalement inconnu. Puis je vous demander comment vous fonctionner à ce niveau. Comment mesurer la fréquence de consommation d’un article ou comment extraire ces données à partir d’un résumé de consommation sur l’ensemble des articles. Je serais tenté de définir moi même les équivalents à chaque classe, par exemple cat.F pour 12 mois de conso en continu sur une année, cat.M pour 7 mois de conso éparpillés sur une année et cat.R pour 3 mois de conso.

    Merci d’avance pour votre retour,
    Bien cordialement,

    Mathieu Fischer

    • Vincent Criton

      26 août 2015 at 14 h 53 min

      Bonjour,
      Je prends le temps de vous répondre par mail directement.
      Merci encore pour votre visite.

      Cordialement.

  2. Bonsoir Monsieur,

    J’ai découvert votre site et en apprécie chaque jour un peu plus son contenu.

    Auriez vous l’amabilité de bien vouloir m’en dire plus sur la méthode ABC/FMR que je ne connais pas.

    Merci infiniement.

    • Vincent Criton

      28 novembre 2015 at 10 h 55 min

      Bonjour Monsieur,

      Je vous contact ce jour pour échanger au sujet de votre demande.
      Cordialement.
      Vincent CRITON

  3. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site, je ne sais pas si vous répondez encore aux commentaires…
    Actuellement je suis en stage technicien et on m’a demandé d’effectuer une étude sur l’optimisation de la gestion de stockage d’un certain type d’articles.
    Votre méthode m’intérresse beaucoup. J’ai commencé à la faire dans le cas de mon étude et je me suis retrouvé avec le fait que les articles dans la catégories A et F sont les mêmes, pareil pour catégorie B et M, et catégorie C et R. Comment expliquer cela ?

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*