« C’est un ensemble intégrant de nombreux principes, outils et techniques dont le but est de réduire toutes les sources d’inefficacité des chaines de valeurs tout en comblant les écarts entre la performance réelle et les exigences des clients & actionnaires. »

Sources « Objectif Lean »,   éditions EYROLLES

lean

I°) Un peu d’histoire…

Le « Lean » pourrait être traduit par le mot « maigre » ou encore « agile » en français. Le « Lean » est le terme qui a été choisit par le M.I.T (Massachusetts Institute of Technology) pour désigner le modèle d’organisation élaboré par le groupe Toyota à partir de 1950.

Si vous le voulez bien, avant de rentrer dans le vif du sujet faisons un petit saut dans le temps.

Nous sommes en 1950 et le Japon sort dévasté de la 2ème guerre mondiale. Les consommateurs japonais ont des revenues faibles, les capitaux sont rares et Toyota fait face à des grèves assez importantes.

Face à un environnement peu porteur, le groupe Toyota décide de relever le défi auquel il fait face. Grâce à des personnes telles que T. Ōno et S.Shingo, le groupe élabore le TPS : Toyota Production System. C’est donc ce système d’organisation et les outils qui l’entoure qui furent appelés dans les années 80 « Lean ».

2°) « Lean » ? en quoi cela est il novateur et quels sont les objectifs de cette organisation  ?

Dans les années 50, la production de masse était une des références en matière d’organisation industrielle. L’arrivée du « Lean » fut une sorte d’alternative au Taylorisme.

En effet, Toyota prônant à travers le « Lean » la réduction des tailles de lots ou encore la production du stricte nécessaire, cette organisation est aux antipode des préceptes de la production de masse.

De ce fait, le « Lean » à des objectifs différents des précédents modèles d’organisation :

–          Il oriente l’activité vers le client (et donc vers la valeur ajoutée).

–          Il vise à supprimer les sources d’inefficacités : les gaspillages (« Mudas ») , la variabilité (« Mura») et les l’excès (« Muri  »)

–          Il vise à augmenter le niveau de qualité global.

–          Il tend à réduire le Lead time.

De plus, la mise en place du « Lean » s’articule de façon générale autour des trois axes : le système managériale, le système opérationnel et la culture d’entreprise. Par conséquent une particularité de cette organisation est que le personnel est placé au centre de l’organisation (plus d’autonomie, plus de responsabilités ).

Une phrase qui caractérise très bien l’état d’esprit « Lean » est la suivante :

« Apprendre à atteindre les objectifs par le développement des personnes » [Source « Le Management LEAN » de M. Ballé et G. BEAUVALLET].

Enfin, le le dernier point important et novateur à mes yeux est l’intégration de l’amélioration continue comme pilier du modèle organisationnel. En effet, le Toyota Production System c’est inspiré des travaux de DEMING et ISHIKAWA pour élaborer une structure d’amélioration continue appelée KAIZEN.

Pour conclure le Lean ne peut pas être caractérisé par une seul et même définition… A mon sens il correspond à l’ensemble de celles-ci :

« Un ensemble d’activités interconnectées qui visent l’élimination des gaspillages dans le but de réduire les coûts, améliorer la qualité et améliorer la productivité » Taiichi Ohno

« Apprendre à apprendre » John Shook

« Le Lean est d’avantage une philosophie qu’une approche d’amélioration des opérations » Objectif Lean aux éditions EYROLLES

Pour une exemple concret sur ce qu’est le Lean, je vous propose de lire le lien ci dessous extrait du livre « Lean Management » de C.HOHMANN (http://christian.hohmann.free.fr). Je le remercie d’ailleurs pour m’avoir autorisé à joindre l’extrait de son livre.

Prenons un café