Pick By VisionNotre quotidien est chamboulé assez régulièrement par nombre d’évolutions technologiques. Que ce soit dans les télécoms avec des terminaux toujours plus puissants… dans la construction avec la modélisation de pièces via des imprimantes 3D…

Nombreuses sont les technologies émergentes qui ont également un impact important sur le fonctionnement des entreprises.

Aujourd’hui je vous propose de parler de l’usage et de l’impact de la réalité augmentée sur le picking en entrepôt !

La réalité augmentée en bref

Comme son nom l’indique, la réalité augmentée est une technologie qui permet (via une interface 2D ou 3D) de venir « enrichir» la réalité avec des éléments numériques, graphiques etc… En d’autres termes, vous allez via un terminal voir le monde qui vous entoure mais également des éléments complémentaires qui seront juxtaposés.

Il faut savoir que le premier système de réalité virtuelle a été mis au point par le MIT en 1968. Le fonctionnement de cette technologie à bien sure depuis énormément évolué !

Une des applications actuelles de la technologie est par exemple, l’affichage du tableau de bord sur les vitres d’un avion de chasse.

Le Pick by vision, en application dans vos entrepôts

L’idée d’utiliser la réalité augmentée pour les opérations courantes de nos entrepôts n’est pas si saugrenue que cela. En effet, dans un entrepôt la plus grosse partie des charges étant sur le Picking, tous les moyens sont bons pour pouvoir améliorer cette partie du flux.

Mais comment la réalité augmentée a été appliquée au monde de l’entrepôt ?

Sur le même principe que les fameux tableaux de bord d’un avion de chasse, l’opérateur va revêtir des lunettes au travers desquelles il va pouvoir à la fois visionner son environnement mais également les indications lui permettant de prélever les articles nécessaires à la confection d’une commande client.

Il va donc s’afficher sur le verre de la lunette les indications pour se rendre à l’emplacement (flèches directionnelles, numéro de l’emplacement), les quantités à prélever etc… Les lunettes étant munies d’un lecteur de codes à barres / QR code, elles vont permettre à l’employer de scanner d’un simple regard l’article.

Adieux donc les encombrants scanners !

Pick by Vision : quels gains ? quelles limites ?

Que ce soit Zebra, DHL ou d’autres acteurs les gains liés à l’usage du Pick by vision sont les suivants :

  • Une formation plus rapide des employés (les différents constructeurs annoncent un temps de prise en main rapide)
  • Une amélioration de la productivité de l’ordre de 20% (notamment lié au fait que l’opérateur a les deux mains libres pour se mouvoir)
  • Une meilleure acceptation par les employés que son cousin le « Voice Picking »

Néanmoins, comme avec n’importe quelle nouvelle technologie, nous ne saisissons pas encore tous les impacts (notamment par exemple sur l’être humain). Un suivi approfondi sur le long terme est à réaliser afin d’identifier tout éventuel effet néfaste.

Incoming search terms:

  • comment fonctionne le voice picking