Afin d’introduire la publication de la semaine prochaine, je vous propose aujourd’hui de nous attarder sur la différence entre la gestion en flux poussé et la gestion en flux tiré (Push system / Pull system).

push-pull-thumb

Nous allons voir ensemble ce qu’est chaque « technique », ses caractéristiques, sa mise en oeuvre et ses avantages. Vous trouverez tout au long de l’article des termes anglo-saxons utilisés en Supply Chain – je ferais de mon mieux pour vous les expliquer.

1°) Le système en flux poussé (Push System).

pushChaque organisation, que ce soit en flux poussé ou en flux tiré, répond à une problématique précise de l’entreprise. Le flux poussé consiste à produire un bien avant qu’un besoin particulier n’est été formulé par un client. Cela signifie donc que l’entreprise va engager de l’argent (achat de matières premières, paiement des salariés, utilisation des moyens de production…) sans être réellement sure à 100% qu’elle pourra vendre le fruit de sa production (et donc par conséquent être payé).

Il faut noter également qu’une fois le processus de production terminé, le produit sera stocké en attendant qu’un client ne l’achète. Il en résultera donc des frais de stockage sur des produits finis !  (produit le plus abouti et donc par conséquent le plus immobilisateur de trésorerie pour une entreprise).

Nota Bene : vous pouvez rencontrer cette organisation de production aussi sous la terminologie « make to stock » (MTS)

Exemple: Sur la base de prévisions de ventes, l’entreprise X détermine qu’elle peut envisager de vendre 1200 produits B sur le mois de décembre 2013.  Après avoir recalculé et vérifié ses prévisions, elle intégrera cette donnée dans son plan directeur de production afin que les produits soient lancés en fabrication durant le mois de novembre et disponibles pour le mois de décembre.

2°) Le système en flux tiré (Pull System).

pullComme son nom l’indique un système en flux tiré fonctionne à l’inverse de son homologue le flux poussé. Dans cette organisation, c’est la demande d’un client (client externe: consommateur / client interne: un autre service de l’entreprise) ou une consommation qui sera l’élément déclencheur d’une mise en fabrication d’un produit.

L’organisation en flux tiré peut se faire aussi bien sur de la fabrication en mode projet que sur des produits manufacturés.  De ce fait, la demande pourra aussi bien déclencher:

  • une création complète d’un produit puis sa fabrication.
  • le lancement en fabrication complet d’un produit de l’entreprise.
  • l’assemblage de sous-ensembles standard servant à réaliser un produit fini spécifique.

Exemple: Lorsque vous achetez une voiture neuve, le constructeur automobile ne dispose pas d’un stock de voitures prêtes à être vendues. D’autant plus que les options peuvent varier. Ainsi, votre acte d’achat va déclencher un ensemble d’événements tout le long de la supply chain du constructeur et aboutira par la mise à disposition du véhicule que vous avez acheté.

Incoming search terms:

  • flux poussé
  • flux tiré
  • différence entre flux poussé et flux tiré logistique
  • flux poussée definition management