La supply chain d’un constructeur d’avions ne sera pas la même que celle d’un producteur de pâtes ! Nous sommes je crois tous d’accord avec cette évidence. Certains se demanderont surement pourquoi? Et bien tout simplement par ce que ces deux entreprises n’ont pas la même typologie de produit, ni le même volume en sortie de ligne ou encore, n’évoluent pas sur le même marché !

Aujourd »hui, je vous propose de découvrir ce que l’on appelle le diagramme « Volume – Variété ». Nous avions commencé à voir il y a quelques semaines, comment différencier son offre avec la notion « d’order winner ». Dans cette publication, nous allons pousser la réflexion en faisant le lien entre la définition de la stratégie marketing / commerciale d’un produit et, la définition d’une stratégie supply chain !

1°) Un «input» venant du marketing et des commerciaux

Pour pouvoir aboutir à la définition de la stratégie supply chain d’un produit, toute entreprise devra préalablement réaliser deux étapes. La première consiste en une réflexion sur les objectifs globaux en matière de :

  • Part de marché.
  • Marge nette.
  • Marché visé
  • etc…

Ensuite, une fois ces axes définis, l’entreprise devra s’atteler à définir:

  • Le segment de marché visé: sur le marché visé, au niveau de quel segment vais-je me positionner ?
  • Son « order winner »: comment vais-je me différencier par rapport à la concurrence ? quelle valeur ajoutée vais-je apporter au client ?
  • Le Volume – Variété: quelle quantité j’envisage de vendre et donc, vais- je devoir produire ? Quel niveau de complexité (produit standard ? ou très personnalisable?)?

2°) Le diagramme volume – variété, un outils pour se situer et y voir plus claire sur la stratégie/organisation à adopter

Le supply chain manager devra donc aller collecter les trois éléments évoqués ci-dessus pour pouvoir évaluer sur quel type de produit il se situe. Une fois les éléments en main, il va les positionner sur cette matrice:

Diagramme VV

Les 4 types de productions correspondent à ce qu’enseigne l’APICS dans ces manuels de formation. Le formateur que j’ai eu la chance d’avoir, a introduit une 5 ème zone qui correspond à : « Mass Customization ». Cette dernière typologie est l’équivalent de ce que nous appelons  « différenciation retardée ». Nous sommes dans le cas de composants communs jusqu’à un certain stade de la fabrication puis , d’une customisation en fin de ligne.

Mass Customization

Vous l’aurez donc compris, en fonction des éléments donnés par les autres services de l’entreprise, un responsable supply chain sera en mesure de savoir quelle organisation mettre en place et par conséquent, quels vont être les conséquences en terme de process, besoin en compétences, lead time, méthode de planification

Pour finir, comme un des intervenants nous l’a conseillé durant ma scolarité au sein du mastère spécialisé « Management de la chaîne logistique et achats », n’hésitez pas à sortir ce diagramme quand vous arrivez à un nouveau poste au sein d’une entreprise. Il vous permettra de rapidement prendre connaissance des principaux paramètres de l’organisation en place.

Incoming search terms:

  • diagramme volume variété