Les No Show

En 2017 ce sont 505 millions de colis qui ont été livrés par les e-commerçants en France. Un  chiffre en hausse de plus de 10% qui montre à quel point nous avons été séduit par ce nouveau canal de vente. Néanmoins toutes les livraisons ne sont pas toujours fructueuses… Je vous propose aujourd’hui de rentrer dans le vocabulaire du dernier kilomètre !

On le nomme le « NO SHOW »

Un terme est utilisé pour pour désigner un mal qui ruine le e-commerce… j’ai nommé : les livraisons où le client ne récupère pas son colis. Il se peut qu’il ne soit pas là. Ou encore, qu’il oublie de venir le chercher en point relais. Ce cas s’appelle un « No Show ».

Pour toute la chaîne de valeur, une livraison qui n’aboutit pas est une perte sèche. En effet une commande non livrée sera techniquement remboursée par le commerçant (du moins en BtoC). Si nous prenons en compte le temps qui a été consacré à la préparation de la commande, le temps administratif et même les coûts de transports pris en charge par le e-commerçant (s’il ne facture pas le transport) et bien, la facture va vite grimper pour l’entreprise.

Pour vous donner un exemple, prenons le simple coût de la livraison d’Amazon en 2016. Sur les plus de 15 milliards dépensés ce sont  7 milliards d’euros que le géant a payé de sa propre poche (notamment pour les livraisons gratuites).  Il faut donc avoir les reins solides.

Quand on sait qu’aujourd’hui »hui seul 77% des sites e-commerces Français sont rentables… on est en droit de s’interroger sur l’impact de la livraison sur le compte de résultats d’une entreprise.

Les parades pour lutter contre les « No Show »

Afin de faire face à cette problématique, les acteurs du dernier kilomètre ont trouvé un certain nombre de solutions pour limiter le nombre de « No Show ». Voici quelques exemples :

  • La dépose au bureau de poste le plus proche de chez vous en cas d’absence à la livraison
  • Un envoi de SMS une heure avant la livraison de votre colis
  • Un tracking en temps réel du colis
  • Dépose dans un magasin partenaire à proximité en cas d’absence
  • La dépose de colis directement dans la boite aux lettres si la taille le permet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    • Bonjour,

      Oui tout a fait.
      Fin 2017, il était avancé que 38% des colis livrés à domicile n’étaient pas livrés du premier coup (source: Challenges.fr).
      Pour 2018 je j’ai pas encore vu passé d’information sur ce sujet.

      Bonne journée à vous.