Logistique pour tous.fr

La connaissance à portée de clic !

Les Warehouse Management System ou WMS

WMS

« WMS » !! … ça y est l’acronyme est lâché ! Les entrepôts logistiques hébergent toutes sortes de produits: des denrées périssables, des habits, des meubles, des pièces détachées de voitures….  Mais comment gérer l’ensemble de ces articles ? Comment savoir ce qui va arriver en réception et ce que nous allons devoir préparer au picking ? De manière générale, avec quel outil piloter ces monstres d’acier pouvant faire plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés en employer des centaines de personnes ?!

La réponse est: grâce à un « Warehouse Management System » ou « WMS » pardi !

Le WMS – mais à qu’est-ce-qu’il fait exactement ?

Un « Warehouse Management System » va avoir pour principal objectif de proposer à son utilisateur de gérer grâce à lui l’ensemble des tâches pouvant être réalisées dans un entrepôt logistique. Ainsi, les fonctionnalités standards que nous retrouvons dans toutes les solutions sont:

WMSEn plus de ces fonctionnalités génériques qui sont tout le temps présentes dans les solutions de base,  les éditeurs de WMS proposent des solutions permettant de répondre plus précisément aux besoins des utilisateurs. C’est pourquoi, au fil des années, ils ont développés des fonctionnalités supplémentaires telles que: du cross-docking,  du kitting, de l’allotissement etc…

Les éditeurs vendant des « package » il est possible pour une entreprise d’utiliser les fonctionnements standards tels qu’il existent dans l’outil mais aussi, des développer des fonctionnements répondants très précisément aux besoins de l’entreprise. On parlera alors de « spécifique ».  Le fait de rester dans du standard est un gage de sûreté et d’efficacité au quotidien. En effet, si vous demandez à développer des choses spécifiques vous aurez beaucoup plus de tests à réaliser lors des mises ) jours ou évolutions. Un conseil  pour l’avoir vu à l’oeuvre dans plusieurs entreprises…. faites le plus possible de standard !

Pourquoi un WMS ?

Avant les années 80, les entrepôts étaient encore gérés de manière très artisanale et manuelle. Les évolutions technologiques liées aux systèmes d’information et à l’électronique permirent de développer les outils d’aide à la gestion / pilotage d’entrepôt que nous connaissons aujourd’hui !

Si l’on regarde ce qui motive une entreprise dans le choix de s’équiper d’un WMS , on constate la chose suivante:

Source Supply Chaine Magazine n°84

Source Supply Chain Magazine n°84

Quelles typologies d’acteurs?

Si on regarde de plus près les différents types d’acteurs que l’on retrouve parmi les éditeurs de solutions, nous en retrouvons trois:

  • Des « spécialistes de solutions Supply Chain Execution »: ce sont des éditeurs qui fournissent des solutions spécifiques et précises mais qui sont interfaçables avec d’autres outils (Acteos, Hardis, Manhattan, Inconso…).
  • Des « éditeurs de suites »: on y retrouve généralement des éditeurs d’ERP qui proposent différents modules dont des modules de gestion d’entrepôt de type WMS (SAP, CEGID…).
  • Des équipementiers d’entrepôts: ils fournissent en plus de leurs solutions de mécanisation des outils WMS qui s’interfacent très facilement avec leurs machines (BK System, Savoye, Mecalux…).

Pour aller plus loin, un retour d’expérience de l’ASLOG et un article de Supply Chain Magazine.

5 Comments

  1. Bonjour,

    savez-vous à partir de quelle période le WMS se démocratise dans les entrepôts ? 1990s ? 2000 ?

    Merci d’avance !

    • Vincent Criton

      18 juillet 2016 at 21 h 47 min

      Bonsoir,

      Pour être totalement franc je n’ai pas l’information.
      Le WMS de Reflex date des années 90 pour sa première version… en regardant l’historique de SAP leur module date de 2005.
      Il semble que ce soit années 90.

      Bonne soirée

  2. Bravo pour cet article court et précis, notamment les fonctionnalités de base du WMS. Et bravo pour ce site sur la logistique et sa belle montée en puissance. La progression du nombre de visiteurs est admirable. Au plaisir de vous lire à nouveau !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*